21
Sam, Oct

Odile Bonnefoix est une entrepreneure inspirée et inspirante !

Cette passionnée de langues étrangères est formatrice diplômée, animatrice et professeur d'anglais. En travaillant avec tous les publics pour développer ses connaissances de terrain, elle s'aperçoit que les méthodes d'enseignement classiques sont toujours loin d'être satisfaisantes.

Elle se lance alors un défi : créer des alternatives pour permettre à chacun d'apprendre l'anglais. Pour construire son projet, Odile s'appuie sur ses propres expériences : la façon dont elle a vécu l'apprentissage de cette langue lorsqu'elle était à l'école, les difficultés qu’elle a éprouvées durant les six premiers mois passés à Londres, où elle a vécu plusieurs années, ses expériences professionnelles (ses collègues faisaient toujours appel à elle quand il s'agissait de parler anglais) ...

Odile est aussi une mère bilingue qui ne communique qu'en anglais avec sa fille. En l'exposant dans un environnement où l'anglais est très présent au quotidien (films, dessins animés, livres, relations familiales et amicales, etc.), elle a pu constater l'efficacité de l'immersion.

Odile souligne :

Je me suis basée sur l’observation des outils, approches et moyens qui m'ont permis d'éduquer ma fille en anglais, pour créer les ateliers en anglais pour les autres enfants : utilisation et création de supports, réflexion autour des moyens et méthodes pédagogiques... Cela m’a également beaucoup inspiré pour les adultes !

En tant que formatrice, animatrice et professeur d'anglais, Odile a aussi développé une vision globale de l'enseignement de l'anglais qui lui a permis de voir comment apporter une réelle plus-value aux apprenants.

En 2014, elle lance donc Homelike Acquisition, un centre de langues dans lequel elle exerce les fonctions de directrice et responsable pédagogique pour la section langues étrangères. Son objectif : offrir à chaque Français la possibilité d'acquérir les langues "comme à la maison", facilement et simplement, grâce à une approche et une vision innovantes dans le processus d’acquisition et d’apprentissage des langues étrangères.

Homelike Acquisition s'adresse d'ailleurs à tous les publics : enfants, adolescents, adultes, seniors et professionnels.

Cette innovation n'est pas passée inaperçue ! Odile confirme :

En 2016, j'ai été lauréate du prix « ExcELLEnce » de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Val-de-Marne qui a récompensé l'approche philosophique d'Homelike Acquisition, mais aussi sa dynamique et l’originalité de ses méthodes pédagogiques.

Dans ce cadre elle bénéficie du soutien et de l'accompagnement de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Val-de-Marne.

Dès leur création il y a 3 ans, les activités pour enfants à Thiais connaissent un véritable succès et enregistrent une croissance régulière. Face à la demande, Homelike Acquisition ouvre donc dès la rentrée un nouveau lieu d'accueil pour les adultes et les enfants à Ivry-sur-Seine afin de développer de nouvelles activités pour les enfants et les adultes : des stages de vacances en mode « camps de vacances », des sorties pédagogiques, des anniversaires en anglais...

Odile précise :

Nous avons de nombreux autres projets à venir pour proposer toujours plus d'approches originales, conviviales et innovantes pour apprendre l'anglais autrement !

Homelike Acquisition va ainsi recruter de nouveaux collaborateurs et poursuivre le développement d'un grand projet en lien avec le numérique. A plus long terme, le centre de langues ambitionne d'ouvrir sa marque à la franchise et d'exporter son concept à l'international.

Pour en savoir plus

Site web : http://www.homelikeacquisition.com

Confier à une autre entreprise la gestion d'une ou plusieurs activités nécessaires au fonctionnement de sa propre entreprise se révèle très utile pour se focaliser sur ses priorités.

L’externalisation ou l’achat de prestations de service prend aujourd’hui une importance grandissante dans les TPE PME, dans des domaines variés : administratif, marketing et communication, immobilier, informatique, ressources humaines ...

C'est pour aider les entreprises et institutions de l'Yonne (89) à trouver des solutions adaptées à leurs besoins qu'Aurélie de Rolin a fondé la société Ad'Elite.

L'entreprise a pour objectif de proposer à ses clients une offre adaptée à leurs contraintes et à un marché en constante évolution. Les TPE, Associations, artisans et indépendants ne pouvant pas gérer tous les actes administratifs ou créer leur identité visuelle trouvent alors en Ad'Elite des solutions haut-de-gamme et personnalisées.

Les trois domaines d'action d'Ad'Elite sont les solutions web, la gestion administrative et la gestion immobilière. Proximité, qualité, rigueur et disponibilité sont les mots d'ordre de l'entreprise qui constitue un important point d'appui aux chefs d'entreprises et qui propose un panel étoffé de prestations haut de gamme (création et modifications de site web, secrétariat...)

Ad'Elite a été créée par Aurélie de Rolin, qui a d'abord axé sa carrière dans l'assistanat de direction puis dans l'immobilier pendant 10 ans, en se spécialisant dans la transaction et la gestion immobilière.

Armée de toutes ses expériences dans divers secteurs d'activité et d'un tempérament entrepreneurial, Aurélie a décidé d’offrir ses compétences au service des professionnels et des particuliers qui en éprouvent le besoin, au sein de sa propre structure.

Située à Joigny, dans le département de l'Yonne, Ad-Elite a obtenu le label "Artisan de confiance" pour la qualité de ses services.

Curieuse, ouverte et autodidacte, Aurélie de ROLIN a débuté sa carrière professionnelle en tant que secrétaire médicale avant de devenir, 15 ans plus tard, Responsable d'agence immobilière dans un important groupe national.

En 2012, suite à son déménagement dans l'Yonne, elle se lance dans la recherche d'un emploi. Mais ce n'est pas si simple, Paris est la destination proposée pour tout emploi, elle décide donc de créer son propre emploi.

Le succès est vite au rendez-vous et son activité augmente considérablement, notamment sur le territoire national. Son savoir-faire est plébiscité et remarqué puisque Aurélie intervient notamment, en partenariat avec la BGE (Boutique de Gestion) de l'Yonne, pour accompagner les créateurs d'entreprises.

Alors que sa société fête ses 5 ans d'exercice, Aurélie prévoit de poursuivre son développement, y compris à l'échelle locale, et, à moyen terme, de recruter.

http://ad-elite.fr 

Fils d’agriculteur, Matthieu Gru a les pieds sur terre et des idées plein la tête. Depuis toujours passionné par le commerce, l’entrepreneuriat et le sport, il ponctue ses études par de nombreuses expériences à l’étranger, notamment en Islande et en Ecosse. 

 

En 2011, son MBA en poche, il décide de partir vivre au Cap en Afrique du Sud pour assouvir sa passion, le kayak. Pendant trois ans, il acquiert la culture de l’excellence et du sport de haut niveau en s’entraînant avec les meilleurs de cette discipline. 

C’est d’ailleurs en préparant des compétitions sportives, qu’il se demande un jour «Mais pourquoi courir sur un tapis motorisé alors que nos jambes suffisent ?! » ... 

Matthieu Gru est l’inventeur du Sprintbok, premier tapis de course écologique, sans moteur. La passion de l’entrepreneuriat et du sport chevillée au corps ont décidé le jeune homme de 28 ans à relever ce défi fou.

Après deux années d’études et de développement en collaboration avec des ingénieurs, des sportifs de haut niveau et des médecins du sport, Matthieu Gru a gagné son pari. 

Déjà récompensé par de nombreux prix, dont la médaille d'or au Concours Lépine et la première place au concours 2016 du Réseau Entreprendre, Sprintbok a également séduit les nombreux visiteurs/testeurs des différents salons où il a été présenté en avant-première.

www.sprintbok.fr  

Cette jolie rouennaise, part en Nouvelle Calédonie et revient en 1994 en métropole avec une tribu de 5 personnes, qui lui prendront l’essentiel de son temps. Sans formation artistique spécifique mais avec envie et passion, elle se lance dans la poterie et s’avère très douée.

Sa rencontre avec le sculpteur Philippe Chabot, dans l’Aveyron, lui procurera la méthode qui lui manquait et surtout l’apprentissage de l’anatomie, qui la passionne. Plus tard elle créera l’association « Empreinte » qu’elle présidera durant de longues années.

Sa première exposition a eu lieu à Montpellier en 2007 à l’ Artopitek ; dès lors elle ne s’arrêtera plus. Nathalie aime les rencontres et l’âme humaine. C’est au détour d’une d’elles, qu’elle fera la connaissance d’un sculpteur de grandes pièces qui l’aiguillera réellement.

Et comme pour lui donner raison, elle est contactée par un anthropologue allemand, passionné par l’ethnie d’Arunachal Pradesh (Inde), dont elle aime immédiatement l'âme. « J’aime l’idée du clan, d’une tribu » dit-elle. De sa découverte naîtra l’inspiration de statues comme celle de l'éveil.

Nathalie créée avec la terre et travaille avec une fonderie d’art. Le bronze s’embellit avec le temps et pour garder l’appellation d’œuvres originales, Nathalie Sury ne dépassent jamais 8 reproductions. Indépendante, ne lui commandez pas deux pièces identiques, elle vous rétorquera : « je ne fais pas ça, je fais ce que j’aime et ce que je veux » Et c’est ce qu’on apprécie chez elle, son authenticité !

A une jeunesse qu’elle trouve quelquefois bien triste, elle dit : " l’aventure passion, celle qui motive, celle qui encourage, celle qui fait tomber les barrières, ne doit pas vous arrêter, au contraire" !

www.sury-sculpteur.com

Julie Trinel a créé JustConseils en 2015 avec Stéphanie Pierlot. Cette jeune entreprise est la seconde que Julie Trinel lance et promet déjà de très bons résultats.

Comme très souvent dans ces cas-là, c’est par un constat que l’idée de "JustConseils" a vu le jour.

En effet, beaucoup de mairies sont à la recherche d’un manager de centre-ville, pour dynamiser leurs commerces. Lorsque ces dernières sont à court de solutions, elles font appel à Just Conseils.

Accompagnées pour la création de leur entreprise, Julie estime qu’elles n’ont pas rencontré de difficultés particulières dues à leur condition féminine notamment grâce aux recommandations des différentes institutions et personnes qui les ont conseillées.

La plus grande complication pour une femme dirigeante est certainement de faire face aux différents rôles qu’elle doit accomplir durant une journée : dirigeante, femme, mère, épouse, etc.. nous explique Julie Trinel.

Pour elle, les avantages et inconvénients font partie du lot. Les premiers procurent la liberté d’entreprendre, les seconds font culpabiliser, sur le temps donné aux devoirs des enfants par exemple. C’est un sentiment qu’elle avait déjà ressenti en 2008. Mais il en fallait plus pour la décourager, en créant Just Conseils, Julie démontre que rien n'est impossible.

De plus, les dirigeantes de JustConseils de par leur sensibilité, leur pédagogie ont une approche différente de la concurrence masculine, en apportant les éléments manquants, et ça fonctionne. D’ores et déjà des institutions, des commerçants, des associations de commerçants font déjà appel à elles.

On leur souhaite bon vent dans cette nouvelle aventure !

www.justconseils.com

La start-up Meet&Start crée des mini-incubateurs pour les étudiants afin de permettre à tous d'entreprendre.

A à travers un concept inédit et moderne, Meet&Start propose une palette d’outils nécessaires pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale, avec ou sans financements.

Durant le premier trimestre de 2016, La start-up proposait en effet aux écoles de commerces et aux universités de la région Ile-De-France de mettre en place gratuitement, au sein de leur établissement, des mini-incubateurs pour aider leurs étudiants à créer leur société ou à structurer leur projet.

Le 25 janvier dernier, une étude Ipsos, menée auprès de plus de 2 000 étudiants des écoles de commerce et d’ingénieurs membres, révèle que 23 % des étudiant rêvent de créer leur entreprise.

C’est la raison pour laquelle, Clément Lafargue, 24 ans, a lancé fin 2014 la start-up Meet&Start.

Durant le premier trimestre 2016, Meet&Start a proposé aux écoles de commerce et universités d’Ile-De-France, un dispositif de mini-incubation au cœur de leur établissement. Entièrement gratuits, ils ont pour objectif d’aider les étudiants en fin d'études ou à mi-parcours (à partir de la deuxième année) à lancer leur société.

« A travers cette initiative, nous souhaitons permettre aux écoles et universités, sans que cela leur coûte un centime, de donner une chance à leurs élèves de créer ou de s'orienter vers la création d'une start-up, en étant accompagnés et soutenus par des experts en entrepreneuriat. C’est une opportunité pour les étudiants, mais aussi pour l’établissement qui peut ainsi participer à créer en son sein une success-story ! » explique Clement Lafargue son fondateur.

Clément Lafargue poursuit, « Le but est que les étudiants puissent valider la fiabilité de leur projet de création d’entreprise, vérifier que les bases sont assez solides, estimer le délai nécessaire à sa concrétisation, etc., en bref, qu’ils soient orientés dans la bonne direction dès le départ, et si besoin, qu’ils puissent bénéficier du réseau Meet&Start, de ses services et partenaires. »

Une belle initiative qui devrait rapidement être couronnée de succès !

www.meetandstart.com

 

Le secteur libéral est par essence vaste, de sorte qu’il donne l’illusion d’un statut fourre-tout. En réalité, il n’en est rien. Ce sont des professions réglementées, où expertise et réactivité sont les maitres mots.

Ces sociétés poursuivent souvent un développement semé d’embûches économiques et sociales, mais parviennent à tirer leur épingle du jeu ; en effet 40 % d’entre elles ont entre 1 et 3 salariés, soit 2,5 millions de personnes en 2015.

Être libéral, c’est aussi un état d’esprit. C’est être à la fois, être indépendants et créateurs, c’est aussi ne pas compter ses heures, et être pluridisciplinaire.

Vous souhaitez rejoindre le cercle libéral ? Les compétences demandées, pour le métier choisi, ne seront qu’une corde à votre arc ; en effet il vous faudra être gestionnaire, manager, formateur, DRH, juriste, communiquant, la liste étant non exhaustive.

Ne pas oublier que le stress sera régulier, omniprésent sur et dans votre activité. Entre lui et vous, ce sera un CDI !

Les entreprises libérales regroupent 3 secteurs professionnels majeurs : santé, juridique, cadre de vie, des techniques et du chiffre, puis 4 sous-secteurs d’activités non réglementées, à savoir artistique, formation, études, conseils et cadre de vie.

En augmentation linéaire, elles représentaient en 2007 plus d’un quart des entreprises en France, en majorité des TPE, où les femmes sont majoritaires (en raison notamment des métiers de la santé).

Enfin pour information, les libéraux représentent environ 106 milliards d’euros sur notre économie, leur effectif a augmenté de 4% sur les cinq dernières années. C’est un secteur en constante évolution, où compétence rime avec performance.

Ils fidélisent leur clientèle par leur savoir-faire, et savent le faire savoir.

Advertisement