21
Sam, Oct

Claire Jolimont, PingFlow sa réussite

Acteurs des TPE

Quelques entrepreneurs commencent leur carrière très jeune. A l’âge où d’autres préfèrent se retrouver entre amis, Claire se lançait dans l’aventure.

Cette jeune nordiste choisi l’IÉSEG en 2008 et opte pour l’Allemagne afin d’y étudier un double diplôme Bachelor à l’European Business School (EBS) et un Master en apprentissage à l’IÉSEG.

Lors de son Master option « finance et contrôle de gestion », les stages se déroulent dans la société familiale, DPC Engineering. Elle y découvre les véritables challenges et remporte le prix « intrapreneuriat » du concours Créa’sup, pour sa mission de développement et management de l’innovation.

Cette dernière lui fait entrevoir les possibilités de l’économie numérique pleine d’opportunités lorsqu ‘elle intègre le programme « Innovation & Entrepreneurship » à Stanford en partenariat avec Euratechnologies à Lille.

A 25 ans, au cours de sa dernière année, elle décide lancer avec son frère Pingflow, et propose le management visuel digital en entreprise. Permettant l’excellence opérationnelle et synthétique des informations d’une société, elles sont diffusées en temps réel sur tous les écrans ou tout support digital, dont l’entreprise dispose.

L’innovation tient dans le positionnement de Ping Flow sur du Business Activity Monitoring, avec un logiciel adapté aux supply chain rendant les informations choisies par l’entreprise dynamiques, en superposition immédiate. Claire Travaille aujourd’hui de grands comptes des secteurs industriels, aéronautiques, l’automobile, mais aussi le tertiaire, comme les services.

PingFlow se situe toujours à L’Euratechnologies de Lille. Claire n’est d’ailleurs pas avare en compliments pour les personnes qui l’ont aidées, « J’ai tout de même eu la chance d’être accompagnée et conseillée à chacun de ces moments, par plusieurs acteurs (réseaux, clubs, LMI Innovation, Euratechnologies, CCI, la Région NPDC, proches…). On apprend à faire des choix et à prendre des décisions » ! 

Sur son expérience au G20YEA Claire nous indique que cela a été « une excellente opportunité de réfléchir à un niveau mondial et national pour améliorer le contexte entrepreneurial futur, présenter mon parcours d’entrepreneure française dans le monde digital, en représentant ma région des Hauts-de-France ».

Elle rajoute que l’ensemble de la délégation française présente à Pékin, espère des retombées des recommandations proposées, par des mesures du gouvernementales.

Nous l’espérons également ; malgré un contexte politique d’une future élection présidentielle, gageons que nos « élites » entendent nos talents..

Compteur visiteurs