21
Sam, Oct
Grid List

Fondatrice de FretBay, plateforme de marché innovante conçue essentiellement à destination des particuliers (80% B2C). Areeba révolutionne le secteur du transport depuis 2008 en apportant une réponse pratique, économique et écologique aux besoins de transports ponctuels de marchandises volumineuses.

Areeba, comment est née l'idée de FretBay ?

En préparant un déménagement personnel, j’ai décidé de me séparer d’une partie de mes meubles et affaires. Je les ai mis en vente sur internet, mais je me suis rendue compte que le prix des transporteurs dissuadait mes potentiels acheteurs … Au même moment, j’ai pris connaissance d’une étude qui indiquait à l’époque que 50 % des camions de transport roulaient à moitié vides et 25 % complètement vides ! L’idée a donc émergé de ce constat et j’ai décidé de lancer une plateforme qui mettrait les transporteurs et les expéditeurs en contact.

Ne venant pas du secteur du transport, comment avez- vous été accueillie par la profession ?

C’est vrai. Rien dans mon cursus ne me prédisposait à me lancer dans ce secteur, d'autant plus que c’est un milieu plutôt masculin. J’ai essuyé quelques blagues remettant en cause ma crédibilité sur ce marché… J'ai dû me battre au début pour imposer ce nouveau concept, convaincre que je créais un outil qui allait être bénéfique pour eux, pour l’environnement et pour les utilisateurs. Finalement, les professionnels ont adhéré puisque ma solution était sans risque et gratuite pour eux jusqu’à la concrétisation du devis.

Comment avez-vous financé la plateforme ?

Ce concept a séduit les investisseurs et en 2013, FretBay réalise sa première levée de fonds. En 2014, FretBay a bénéficié de l’Aide à l’Innovation Responsable (AIR), une subvention versée aux PME franciliennes par le centre francilien de l’innovation. Ces derniers ont validé le dossier et ont orienté FretBay vers BPI France pour plus de financement.`

 

A qui s'adresse FretBay ?

Notre     plateforme     met     en     relation     expéditeurs   et transporteurs dans le but d’accroître le taux de remplissage des camions et de diminuer les tarifs d'expédition. Le site est dédié aux transporteurs de colis spéciaux (50%) et déménageurs professionnels (40 %) et aux particuliers. Aujourd’hui, 80 % des particuliers trouvent sur cette plateforme une solution pour leurs petits envois ponctuels ou pour le transport de colis plus encombrants,  comme  un  déménagement  national  ou  international,  l’envoi  de  véhicules ou d’animaux, ou encore d’instruments de musique comme les pianos. Nous travaillons également avec des professionnels, mais ils ne représentent que 10-15% des transactions du site.

La plateforme, membre du réseau Excellence de BPI France depuis 2014, a été distinguée à de nombreuses reprises pour son innovation. Elle dénombre aujourd’hui 2 000 000 d’utilisateurs en France et à l’international.

Découvrez l'interview de la rédcatrice en chef du TPENEWS Le Mag des TPE, par Amen School.

40 pages d'informations dédiées aux petits dirigeants de petites entreprises. En visualisation sur I-TPE.INFO !

 

https://www.amenschool.fr/interview-nancy-wanot-redactrice-en-chef-de-tpenews-le-mag/

VIRGINIE ROUX

DES COLLINES DE GRASSE AU MONT RUSHMORE

En   digne héritière,Virginie Roux  créée Au pays de la fleur d’oranger et  propose des produits raffinés, diffusés à travers le monde.

Volupté, grâce et délicatesse sont les maîtres-mots pour rappeler les senteurs de la Côte d’Azur qu'elle aime tant.

Derrière ce dynamisme se cache une créatrice et une entrepreneuse.

Quand avez-vous eu l’idée de créer votre entreprise ?

En 1998. De formation juriste, j’ai repris l’entreprise familiale. Avec mon mari, nous avons décidé de la développer au travers de produits qui respirent la Provence et de valoriser des savoir-faire locaux. Outre les senteurs et parfumeries fines, nous proposons une large gamme : soins, bougies, gourmandises, coffrets... Nous livrons aussi sur commande l’hôtellerie de luxe.

 

Avez-vous rencontré des difficultés pour créer l’entreprise ?

Pas vraiment, en fait c’était presque plus simple avant. (rire)Eneffet, sic’était àrefaire, j’hésiterai... Lecontexteest plus compliqué aujourd’hui et l’excès denormalisations demande aux dirigeants un parfait contrôle ; le temps pris à répondre à ce flux trop important est directement imputé à la création, et donc audéveloppement.

D’après vous, quels sont les avantages à être une femme à la tête d’une entreprise ?

Certainement la sensibilité et l’écoute. Ce sont des qualités essentielles pour mener à bien un projet tel que le nôtre.

             Vous exportez vos collections.Comment est perçu votre statut féminin?

           Plutôt bien. La plupart du temps c’est un avantage. Néanmoins dans certains pays, la présence d’une femme n’est pas toujours appréciée,ce n’est pas une généralité  plutôt un constat.

          Que conseilleriez-vous aux femmes qui souhaitent entreprendre ?

           Il y a un mouvement important de créations d’entreprises ces dernières années, notamment grâce au coworking dont les ¾ des dirigeants sont des femmes.  "Le plus important est la motivation, et le dynamisme est créateur. Il faut être un brin banquière, un brin masochiste et surtout ne pas s’illusionner ; Se protéger est primordial.  Mettre des garde-fous est indispensable car une entreprise demande un investissement personnel important mais également financier."

Sans titre